12/10/2012

Actualités

logo oeil.jpg


CFRP Paris

 

Implanté en plein cœur de Paris dans le 7ème arrondissement, le Centre de Formation et de Rééducation Professionnelle (CFRP), géré par l’Association Valentin Haüy, peut accueillir 170 jeunes ou adultes désirant se former à un métier.


La connaissance des difficultés rencontrées par les déficients visuels et l’expertise acquise dans le domaine de l’emploi grâce à un réseau de spécialistes et d’anciens élèves ont permis d’optimiser les formations proposées.


Pouvoir exercer le métier que l’on a choisi est un droit fondamental, ainsi l’équipe de formateurs composée de voyants et non-voyants propose un enseignement spécialisé qui permet d’être compétitif sur le marché de l’emploi.


Les formations proposées par le CFRP préparent au mieux à exercer une activité professionnelle.



 

Quelques chiffres pour l’année scolaire 2012-2013

  • 65 élèves sont accueillis en sections de masso-kinésithérapie
  • 2 en secrétariat bureautique
  • 5 en section agent d’accueil et d'information
  • 5 en cannage-paillage d’ameublement
  • 12 en praticien bien-être
  • Ils sont 57 à suivre les différents modules de cours qui préparent à l’entrée en formation professionnelle.

Taux de réussite moyen 2011 - 2012 : 95.55 %



Association Valentin Haûy

  >>>>  http://www.avh.asso.fr/index.php                          

 


06/10/2012

Délégation Départementale

Salon du handicap à Saint-Paul-Les Dax ! 

le 24 et 25 octobre .

269166_232172236910442_1345027685_n.jpg

01/10/2012

Actualités

AdTech Ad
  

Handicapée, elle sauve un homme de la noyade

Loèche-les-Bains (VS)

Voyant un patient âgé en arrêt respiratoire dans la piscine d’une clinique, Corinne C. a bondi de sa chaise roulante pour lui prodiguer les premiers secours.

Cette Jurassienne bernoise n’est pas peu fière de s’en sortir avec des douleurs et des muscles affaiblis. 

Cette Jurassienne bernoise n’est pas peu fière de s’en sortir avec des douleurs et des muscles affaiblis.
Image: Sabine Papilloud

«C’est un miracle autant pour lui que pour moi.» Quand Corinne C. raconte son histoire, rares sont ceux qui la croient. Les responsables de la Clinique de réadaptation de Loèche-les-Bains (VS) sont pourtant formels: cette Jurassienne bernoise de 48 ans, lourdement handicapée depuis un accident de voiture en 2005, a bel et bien sauvé la vie d’Antonio*, un patient d’une septantaine d’années. C’était dimanche dernier.

«Une magnifique journée», raconte Corinne, radieuse sur sa chaise roulante. Cette informaticienne autodidacte a été admise à la clinique quelques jours plus tôt, pour un nouveau séjour de deux semaines. Installée à la cafétéria de l’établissement, à peine rentrée de sa promenade dominicale, il est environ 16 heures lorsqu’elle entend un homme crier. La voix venait du bassin extérieur tout proche.

«Je ne sais pas comment ni pourquoi, mais je me suis levée de ma chaise, reprend-elle. C’était instinctif, je devais lui porter secours.» Aussi incroyable que cela puisse paraître, Corinne s’est mise à courir et a traversé la cinquantaine de mètres qui la séparaient du bassin, en coupant à travers les rosiers. Antonio, le nageur, est un Italien domicilié en Valais, arrivé quelques jours plus tôt. «Il était en rééducation physique, mais parfaitement conscient de ce qu’il faisait», explique Raymonde Bonvin, directrice des soins de l’établissement. Antonio a profité de la brève absence du maître-nageur pour enfiler son maillot de bain et plonger dans la piscine. L’homme fait un malaise, s’évanouit, et a un arrêt cardio-respiratoire.

Désemparé, un groupe de jeunes patients tente de le maintenir à flot. Sorti des toilettes, le responsable du bassin plonge immédiatement et ramène Antonio au bord. Impossible pour lui de soulever seul cet imposant Valaisan de 1,80 m. C’est une serveuse du restaurant, un petit bout de femme de 50 kilos, qui vient lui prêter main-forte. Corinne arrive au même moment, ses forces décuplées par l’adrénaline. «Antonio était comme mort.» Se souvenant des premiers secours appris pour le permis de conduire il y a trente ans, elle prie la serveuse d’effectuer un massage cardiaque. Corinne se chargera du bouche-à-bouche. Une minute après, Antonio reprend connaissance.

Transporté en hélicoptère à l’Hôpital de Viège, l’homme est aujourd’hui dans un état «stable et satisfaisant» à l’Hôpital de Sion. «Un infirmier m’a confié que, s’il est en vie, c’est grâce à elle», ajoute Raymonde Bonvin. «Il a maintenant une deuxième vie, conclut Corinne. J’espère qu’il en prendra soin.»

 

14:33 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

21/09/2012

Actualités

AAH

 

L'allocation adulte handicapé (AAH), perçue par près d'un million de bénéficiaires (915.000 personnes en 2010), est passée samedi à 776,59 euros par mois, une revalorisation de 2,19%.

Conformément à un décret paru mi-avril au Journal officiel, l'AAH a tout d'abord été revalorisée de 2,2% au 1er avril dernier, de 743,62 euros à 759,98 euros par mois, avant d'être portée à 776,59 euros au 1er septembre.

Cette allocation est accordée aux personnes souffrant d'un "taux d'incapacité" supérieur à 80%. Entre 50 et 80%, la personne doit être victime "d'une restriction substantielle d'accès à l'emploi" du fait de son handicap.

Lepoint.fr

11:39 Publié dans Actualités | Tags : aah | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |