03/12/2012

Science

Un homme aveugle réussit à "voir" le braille grâce à un implant .

 
 
 
Publié le 26 novembre 2012 par Émeline Ferard
 
 
A l'aide d'un implant installé dans sa rétine, un patient aveugle est parvenu à voir du braille
 

En utilisant un dispositif révolutionnaire, un homme aveugle est parvenu à lire du braille avec ses yeux et non grâce à son toucher. Inspiré d'un système déjà breveté au Royaume-Uni, le dispositif est composé d'un implant installé au niveau de la rétine et équipé d'électrodes.

C'est une première mondiale qui pourrait fournir un espoir à tout ceux qui souffrent de certaines formes de cécité totale ou partielle. Un patient aveugle a réussi à lire du braille sans avoir recours à ses doigts et à son toucher. Comment ? Grâce à un dispositif ingénieux qui a permis à son cerveau de "voir" les lettres en braille et de les décoder. Pour cela, il s'est vu installer à la surface de la rétine de son oeil, un implant composé de plusieurs électrodes et capables de recevoir des signaux envoyés par un émetteur.

En vérité, ce dispositif est basée sur une technologie déjà brevetée au Royaume-Uni et connue sous le nom d'Argus II. Elle est composée d'une caméra installée sur des lunettes et d'un implant rétinien incluant une grille de 60 électrodes. Ainsi, la caméra sert à capter ce qui peut être vu et envoie le signal correspondant qui est ensuite transformé en message lumineux. Ce dernier est alors transmis aux électrodes et parvient aux cellules nerveuses, permettant au patient de "voir" les choses comme s'il le faisait avec les yeux.

Reste que cette technologie présente quelques inconvénients à savoir que les mots "vus" doivent être écrits gros pour être bien interprétés, être observés de très près et que le processus peut prendre jusqu'à plusieurs minutes.

Des lettres en braille recréées avec six électrodes

C'est en considérant ces défauts que les chercheurs de la société californienne Second Sight ont eu l'idée d'utiliser le braille. En effet, les caractères de ce système d'écriture sont formés à l'aide d'une matrice à six points disposés sur deux colonnes. Ainsi, les scientifiques ont réalisé qu'il pouvait se passer de la caméra en stimulant directement et uniquement six électrodes dans l'implant. Au cours de l'expérience menée, ils n'ont donc stimulé, chez le patient aveugle, que certaines des électrodes en fonction de la lettre à transmettre. Au final, l'homme a alors été capable de "visualiser" les lettres en braille dans 89% des tentatives réalisées. Et la majorité des erreurs sont survenus à cause de la mauvais lecture d'un seul point, ont commenté les chercheurs.

"Au lieu de sentir le braille sur le bout de ses doigts, le patient a pu voir les motifs que nous avons projetés et alors lire les lettres en moins d'une seconde avec une exactitude de 89%. Il n'y a eu aucune entrée excepté la stimulation des électrodes et le patient a reconnu les lettres en braille facilement. Cela prouve que le patient a une bonne résolution spatiale parce qu'il a facilement pu distinguer les signaux sur des électrodes différentes et individuelles", a expliqué Thomas Lauritzen qui a mené l'étude publiée dans la revue Frontiers in Neuroscience.

Sept sur dix mots à quatre lettres lus sans erreur

Néanmoins, les résultats prometteurs ne se sont pas arrêtés là puisque des tests supplémentaires ont été menés avec des mots de différentes longueurs. Le patient a alors été capable de lire 8 sur 10 des mots à deux lettres, 6 sur 10 des mots à trois lettres et 7 sur 10 des mots à quatre transmis à l'aide du dispositif. Des résultats qui enthousiasment les chercheurs, indiquant que leur dispositif pourrait ainsi, par exemple, aider les personnes aveugles à lire des panneaux indicateurs. Tel quel, ces derniers sont en effet illisibles pour elles, même avec un implant, mais avec l'aide du braille, ils pourraient être lus rapidement et facilement, estiment les scientifiques.

Prometteuses, ces conclusions ne font que renforcer l'intérêt que la recherche porte aujourd'hui aux implants pour permettre à des patients de recouvrer au moins une partie de leur vue. "Environ 18.000 personnes au Royaume-Uni utilisent le braille pour les aider à lire, écrire et à réaliser des tâches quotidiennes. Tout ce qui est capable de redonner à certaines personnes la "réalisation visuelle" est une bonne chose et j'espère qu'ils seront capables de valider cette étude avec davantage de personnes", a commenté pour sa part Pete Osborne du Royal National Institute of Blind People cité par le Telegraph.

Publié sur  Maxisciences


Actualités Handimour

La Jaccedeuse sur la sellette aujourd’hui….

…Nathalie Da Costa, Angers (49)

Bonjour !

Je m’appelle Nathalie, je suis une jeune femme de 38 ans

atteinte d’une amyotrophie spinale (une maladie génétique).

Les médecins ne m’ont jamais donné une espérance de vie

au delà de 4 ans – ils se sont bien plantés !

En fauteuil depuis ma naissance, je n’ai jamais connu

le plaisir de marcher. Je donne mon soutien et mon aide

à beaucoup d’association comme l’AFM, Jaccede,

Les Bouchons d’Amour, afin de faire connaître le handicap

et véhiculer le message que nous avons tous les mêmes envies,

les mêmes peurs, et les mêmes objectifs dans la vie.

Je suis en couple depuis 11 ans avec une personne

valide qui m’épaule dans mon quotidien et lutte

avec moi afin de démontrer qu’une vie de couple

tout à fait basique et épanouie est possible

malgré le handicap.

Conclusion, je croque la vie à pleine dents !

Interview :

http://blogjaccede.wordpress.com/2012/11/27/la-jaccedeuse-angers/

Actualités Accessibilité Loisirs

Inauguration de la Médiathèque du Marsan

27-11-2012

Inauguration de la Médiathèque du Marsan
101 000 livres, 13 300 CD musicaux, 6 000 DVD, 32 postes informatiques, des expositions, des conférences, des ateliers, des projections... Sur une surface de 4 046 m², la médiathèque est à proximité du centre ville de Mont-de-Marsan. Implantée sur le site de la caserne Bosquet, la médiathèque se veut lieu d'enrichissement de connaissance et de découvertes autour du livre, de l'image et du son, mais aussi espace d'animation, de rencontres et d'échanges.

Avec sa mission à caractère culturel, mais aussi sa fonction de loisir, d'information, d'intégration sociale, de soutien pédagogique et de conservation documentaire, la médiathèque mettra à la disposition de tous les publics des supports d'information variés, que ce soit en consultation sur site ou par système de prêts directs de documents.

Des expositions, des conférences, des ateliers et projections s'y dérouleront pour en faire un lieu incontournable de la vie de l'agglomération. Elle constituera également un pôle ressources pour l'ensemble des structures de lecture publique de l'agglomération.
A la pointe de la modernité, la médiathèque proposera au delà des livres, des périodiques, des disques, des images, des supports numériques sur tous les thèmes : vie quotidienne, sciences, littératures, sociétés, musiques, cinémas.
De même, sa vocation sera d'être en constant mouvement grâce à son activité culturelle et à toutes sortes d'animations pour petits et grands.
En savoir plus... 
  • "Jours de fête", semaine d'inauguration du 28 novembre au 7 décembre
    Visites guidées du bâtiment (Tout public, sur réservation) à 11h (1er et 5 décembre) et à 15h (tous les jours excepté les 3 et 8 décembre).

    Animations gratuites : jeux, musique, séances de lecture, rencontres, débats, conférences, projections de film...
    --> Consultez le programme

 

 

Réalisation
L’architecte d’origine chilienne, Borja Huidobro du Cabinet ARCHI5, sélectionné parmi 75 cabinets Français et Européens. Sa notoriété est internationale.
Il a réalisé, avec Paul Chemetov, la rénovation du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris et le Ministère de l’Economie et des Finances “Bercy”.

Montant des travaux

13,4 M€ HT, dont 12,1 M€ HT pou le bâtiment seul.
- Marsan Agglomération : 7 200 000 €,
- Conseil général des Landes : 1 180 000 €,
- Conseil régional d’Aquitaine : 1 500 000 €,
- Etat : 3 498 200 €.

Lieu
Médiathèque départementale du Marsan
370, place de la Caserne Bosquet
40000 Mont-de-Marsan
--> Renseignement et réservations au : 05 58 85 27 17


Agrandir le plan

 

 

 

Actualités MDPH

Fonctionnement des MDPH : les positions de l’APF!

Les positions et revendications de l’APF au sujet du fonctionnement des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) viennent d’être actualisées.

Elles traitent de la qualité et des missions, l’égalité de traitement sur le territoire, du fonds départemental de compensation,de la coopération, des moyens de gestion et de personnelet de la gouvernance.


Pour en prendre connaissance,  cliquez ici


Pour lire le courrier adressé à la ministre,  

cliquez ici

00:06 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |