Actualités - Page 16

  • Actualités TV

    12/02/2014   Faire Face

    Personnes handicapées à la TV : une charte du CSA pour éviter l’écran noir

     

    csa,baromètre,diversité,handicap,personnes handicapées,télé,médias,audiovisuel,charte,carlottiPouvez-vous citer un héros de série télé handicapé ? Un premier rôle de cinéma ? Un présentateur ? Un animateur ? Non ? Pas étonnant : les personnes en situation de handicap sont « les invisibles de la télévision française » pour Mémona Hintermann-Afféjee, présidente du groupe de travail Diversité au Conseil supérieur de l'audiovisuel (à gauche ci contre, avec Marie-Arlette Carlotti). Le CSA a d'ailleurs prouvé cette absence, chiffres à l'appui, dans son baromètre 2013, dévoilé le 23 janvier dernier. Un constat qui vaut aussi dans tous les métiers de l'audiovisuel et ceux de la communication.

    Les médias s'engagent, le CSA contrôle

    Pour passer du constat à l'action cet organisme, dont la mission est de garantir la liberté de la csa,baromètre,diversité,handicap,personnes handicapées,télé,médias,audiovisuel,charte,carlotticommunication audiovisuelle en France, vient d'élaborer une Charte pour la formation et l'insertion despersonnes handicapées dans le secteur audiovisuel. Elle a été présentée mardi 11 février dans les locaux du CSA en présence notamment de Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux personnes handicapées et à la lutte contre l’exclusion, de représentants des médias (TF1RMC/BFM,NRJFrance TélévisionsM6…), des écoles de journalisme (CFJCUEJISCPACelsa…). Sans oublier les représentants d'associations, Alain Rochon pour l'APF, et des personnalités telles que Philippe Croizon.

    En la signant, chaînes de télévision et de radios, écoles de l’audiovisuel, de  journalisme, de comédiens s’engagent à développer l’accès à l’accueil, à la formation et à l’emploi d’étudiants en situation de handicap. Une volonté dont ils devront rendre compte, chiffres à l'appui. Un bilan de bonnes pratiques sera désormais intégré au rapport annuel du CSA et présenté au Conseil national consultatif des personnes handicapées. Un épisode inédit, peut-être le premier d'une longue - et bonne - série. Sylvaine Séré de Rivières – Photo Marie Etchegoyen/CSA.fr et DR

  • REPORT DE LA MANIFESTATION

    ATTENTION

    LA MANIFESTATION INITIALEMENT PRÉVUE LE SAMEDI 1ER MARS A MONT DE MARSAN EST REPORTÉE A UNE DATE ULTÉRIEURE QUE NOUS VOUS COMMUNIQUERONS DES QUE POSSIBLE:

    RESTONS MOBILISES!!!

  • TOUS ENSEMBLE LE 1er MARS A MONT DE MARSAN

    La citoyenneté et l’accessibilité sont l’affaire de tous.

    Le samedi 1er mars, à l’appel du Collectif Sud Aquitaine de l’APF (Landes – Béarn – Pays Basque), les personnes en situation de handicap seront dans la rue afin d’attirer l’attention des citoyens et interpeller les pouvoirs publics du département et de la région aquitaine pour une politique municipale inclusive.

     Les personnes concernées par le handicap représentent près de 10 millions de citoyens en France selon l’INSEE.

    Chaque citoyen a un rôle à jouer parce que de tels enjeux ne concernent pas seulement les personnes en situation de handicap et leur famille, mais nous tous.

    Parce que l’accès à tous les droits fondamentaux, le droit à l’éducation, à un revenu d’existence, à la santé, à circuler librement, à une vie sexuelle, affective, au respect de l’intimité… doivent être garantis pour TOUS.

    Pour lire la suite du communiqué de presse cliquez sur le lien ci-dessous:

    COMMUNIQUE DE PRESSE 1 mars 2014.pdf

    Si vous rencontrez des difficultés de déplacement prenez contact avec la délégation APF: 05.58.74.67.92 - dd.40@apf.asso.fr

    AFFICHE MANIFESTATION 1er mars.jpg

  • Web Actualités

    images.jpg

    Un mannequin en fauteuil roulant, le bon coup de pub de Diesel

    Emilie Brouze | Journaliste Rue89
     

    Jillian Mercado dans la dernière campagne Diesel (Capture d’&eacute ; cran de Diesel.com)

    Dans sa dernière campagne de pub, la marque de prêt-à-porter Diesel a, parmi ses top-modèles, la blogueuse mode new-yorkaise Jillian Mercado. Moins commun : elle pose dans son fauteuil roulant. La jeune femme de 26 ans, qui travaille pour le magazine We The Urban, est atteinte de dystrophie musculaire.

    « Je suis convaincue que travailler dans l’industrie de la mode m’a fait prendre confiance en moi car on n’avait jamais vu quelqu’un en fauteuil roulant dans la mode », raconte-t-elle dans une vidéo.

    Le rôle du handicapé

    « C’est certainement un coup de pub, un coup de com’ », relève Pascale Ribes, vice-présidente de l’Association des paralysés de France (APF). « Mais c’est quand même positif. »

    « Finalement, on dépasse le diktat de la beauté, du corps parfait. Enfin on considère que la beauté peut être représentée par une personne en situation de handicap. Ça reflète la diversité, ça permet de lever un tabou. »

    Dans les rares apparitions de handicapés dans les pubs ou les programmes télé, ces derniers sont souvent cantonnés au rôle, bien lourd, de la personne qui a un handicap.

    « Cet homme est différent... »

    L’acteur trisomique Pascal Duquenne était, en 2009, la vedette d’un opérateur mobile, Simyo :

    « Cet homme est différent, il ne paie ses appels que 19 centimes la minute. »

    Plus récemment, un ancien candidat d’émissions culinaires, Grégory Cuilleron, né avec une agénésie de l’avant-bras, faisait la pub de planchas.

    On se souvient aussi de l’athlète Oscar Pistorius, égérie de Nike ou d’un parfum de Thierry Mugler. Avant qu’il ne soit accusé du meurtre de sa petite-amie et que le groupe de cosmétiques français Clarins retire sa campagne.