Accessibilité - Page 5

  • I Wheel Share: une appli dédiée aux handicapés

    Par Elie Hosansky

    "Fondée par une jeune entrepreneuse, la start-up I Wheel Share développe une application permettant de témoigner des situations choquantes vécues par les personnes handicapées, mais aussi d'aider à financer des équipements, et à améliorer l'accessibilité des lieux publics.

     
    Il y a des start-up qui naissent de drames. C'est le cas d'I Wheel Share, projet porté par Audrey Sovignet, grande soeur d'un jeune homme de 18 ans, paraplégique depuis deux ans suite à un accident de la route. "J'ai été témoin de situations choquantes auxquelles il a été confronté, et j'ai souhaité les mettre à l'écrit, et les rendre visible par tous, explique la jeune femme. C'est ainsi que j'ai commencé à mettre au point l'application." 
     
    Lire la suite:
     
  • CONSTRUCTION DES LOGEMENTS

    Mesures de simplification pour la construction de logements : Le Comité d’Entente déplore un assouplissement inacceptable du principe d’accessibilité

     

     

    Le Comité d’Entente a pris connaissance, avec stupeur, de l'annonce des mesures de simplifications pour la construction par le Ministère du logement.

     

    Pour en savoir plus cliquez ci-dessous:

    Communiqué de presse 30.06.2014.pdf

  • MANIFESTATION APF

    René CRESPO le représentant départemental de l'APF des Landes était présent le mardi  mai 2014 à la manifestation APF qui s'est déroulée à Paris.

    Vous pourrez prendre connaissance ou bien revivre sa participation en cliquant sur le lien ci-dessous.

     

    http://www.necoutezpasleslobbies.org/rene-crespo-niet-pas-ressaut-jamais/

  • ACCESSIBILITE, L'APF EST SCANDALISEE

     Projet d'ordonnance relative à l'accessibilité : l’APF scandalisée! Le Gouvernement va t’il ordonner une France inaccessible ?

    L’Association des paralysés de France (APF) est scandalisée par le projet d’Ordonnance relative à l’accessibilité présenté aujourd’hui aux associations représentatives des personnes en situation de handicap, aux associations d’élus locaux et aux branches professionnelles.

    Révoltée, l’APF a quitté la réunion !

    L’APF dénonce notamment les délais inacceptables envisagés pour concrétiser l’accessibilité -  ni plus ni moins qu’un risque de report sine die de l’obligation d’accessibilité -, une souplesse du dispositif des Agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP) qui incite au laissez-faire, la faiblesse des sanctions proposées, l’absence d’obligation du dépôt des Ad’AP pour les transports, la part trop belle donnée aux « difficultés financières » des établissements alors que plusieurs dispositifs d’aides et de prêts existent et l’ajout de nouveaux motifs de dérogation !

    Pour en savoir plus lisez le communiqué de presse

     Le communiqué de presse, suivez le lien: CP 19 juin 2014.pdf