• OSEZ!!!!!!! UNE ACTION DE SENSIBILISATION!!!!!!!

    NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE AIDE - INFORMATION A FAIRE CIRCULER A VOS CONTACTS


    Création d’une pièce de théâtre handi-valide autour de l’amour, de l’affection et de la parentalité avec la compagnie théâtrale Digame de Bordeaux

     

    APPEL A CANDIDATURE

     Nous recherchons 8 comédiens amateurs bénévoles, hommes, femmes, 4 en situation de handicap moteur, 4 valides, de 18 à 50 ans, sur le secteur de Mont de Marsan.

    Les répétitions débuteront courant novembre 2013 (2 après midi par mois), pour une représentation en mars/avril.

    Formulaire d’inscription disponible sur le blog :

    apf40.blogs.apf.asso.fr au plus tard le 11 octobre 2013

    FORMULAIRE INSCRIPTION THEATRE.pdf

     

    Adhésion annuelle à l’association :

    • Gratuite pour les moins de 25 ans la première année
    • 25 € pour les plus de 25 ans
  • PROJET DE SERVICE DE SAMSAH APF 40

    Nous portons a votre connaissance le projet de service définitif du SAMSAH ( service d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés)      APF 40 de Seyresse.

     

    Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour le consulter.

     

    Denis COUTANT

    Directeur des services

     

    Projet de service définitif SAMSAH.pdf

  • ECOLE et HANDICAP les médias alertent l'opinion publique

    Pas d’école pour 6000 enfants en situation de handicap !

    Après les associations, les média tirent le signal d’alarme : 

     

    Europe 1 déclare que les associations ont alerté le défenseur des droits du non respect de la loi de 2005 sur le handicap, mais : « à la rentrée prochaine, 6.000 enfants handicapés n'auront pas de places dans des établissements médicalisés ou adaptés ». 

    Trouver un lieu d'accueil pour son enfant en situation de handicap, est trop souvent devenu mission impossible. 

     "Il y a un manque de places qui existe depuis quelques années et qui ne permet pas que les enfants soient accueillis alors qu'une décision a été prise par la Maison départementale des personnes handicapées pour qu'ils puissent faire leur scolarité dans des conditions normales dans un institut médico-éducatif", explique Marie Derain, Défenseure des droits chargés des droits des enfants, Conséquence, "la plupart du temps ces enfants sont contraints de rester chez eux." 

    Pourtant, rappelle le Magazine Elle, la loi prévoit que : tout enfant, tout adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé doit être inscrit dans l'école de son quartier ». Et qu’il « pourra ensuite être accueilli dans un autre établissement, en fonction du projet personnalisé de scolarisation ».  

    M. Derain affirme qu'il est encore temps d'agir, et "de se mettre autour de la table pour envisager des solutions pour ces enfants dès la rentrée de 2013."

    NDLR : Va falloir se presser !!!

     

    Pour lire les articles : 

    http://www.elle.fr/Societe/News/A-la-rentree-pas-d-ecole-pour-6-000-enfants-handicapes-2476822

     et

    http://www.europe1.fr/France/6-000-enfants-handicapes-sur-la-touche-1581527/

     

    extrait blog parents d'enfants en situation de handicap

  • ASSEMBLEE GENERALE DE L'APF à Chartres le 29 juin 2013

    Handicap : Les adhérents de l’APF dénoncent la politique actuelle qui les considère comme des citoyens de seconde zone !

    Réunis en Assemblée générale le 29 juin à Chartres, les adhérents de l’APF ont dénoncé samedi le manque de réelles mesures et l’absence d’implication du président de la République et du gouvernement sur la politique du handicap. De l’accessibilité à la citoyenneté en passant par les services d’aide à domicile et la solidarité, ils ont adopté quatre motions ambitieuses et nécessaires exprimant les fortes attentes des personnes en situation de handicap.

    En effet, plus d’un an après l’arrivée de François Hollande et de son gouvernement, force est de constater qu’il n’y a toujours pas de réelle politique du handicap ! Les quelques mesures à destination de publics ciblés ne constituent en rien une avancée concrète au regard de toutes les difficultés quotidiennes des personnes en situation de handicap et de leur famille. Depuis un an, le gouvernement renvoie l’APF au Comité interministériel du handicap pour avoir des réponses précises. Or celui-ci, prévu en juin, a été reporté à juillet puis à septembre !

    Aujourd’hui, avec leurs motions, les adhérents de l’APF dénoncent la politique actuelle qui les considère comme des citoyens de seconde zone. Et ils fixent leur feuille de route au président de la République et au gouvernement !

    extrait blog APF national